Contenu | Menu | Autres menus ?

Accueil
Université de Picardie Jules Verne
Habiter le Monde
Le Monde n'est pas seulement en train de changer, ce sont les conditions de sa production qui changent.
Un nouveau Monde émerge, qui implique aussi bien le politique, le géopolitique, l'économique, l'écologique, l'humain.
Notre projet consiste à rendre compte de cette émergence.

Contacts

Habiter le Monde, EA 4287
Pôle Citadelle
Maison de la Recherche
10 rue des Français Libres
80080 AMIENS


Directrice : Sophie Chevalier

Plan d'accès

Objectifs

L'équipe d'Habiter le Monde participe à une réflexion menée à la fois collectivement et de façon transdisciplinaire, mais aussi conduite individuellement dans les travaux de ses membres. Comme le nom de l'équipe le souligne, elle porte sur la conceptualisation de l'"habiter". L'approche privilégiée est celle de l'étude des processus sociaux, singuliers et collectifs. Elle s'inscrit dans une démarche scientifique compréhensive, interprétative et réflexive. De ce point de vue l'habiter est à prendre comme possible outil d'analyse de certains phénomènes, inédits ou pas, du monde contemporain. Sa conceptualisation vise à opérer une synthèse entre un double référencement, phénoménologique et pragmatique. Elle repose sur la double portée de l'"habiter", existentielle et singulière, d'une part, politique et collective, de l'autre. 
Habiter est une expérience humaine multidimensionnelle. On habite le monde, des lieux, mais aussi un corps et une langue, entre autres, aussi bien qu'on est habité par eux. Cette expérience est interrogée par les profondes transformations de l'époque contemporaine.

L'hypothèse sur laquelle repose le projet de l'équipe est que l'"habiter" permet de rendre intelligible et de comprendre les transformations de nos sociétés.
Ainsi, l'équipe se propose de faire de l'"habiter" l'un des concepts centraux des sciences sociales et humaines.


L'horizon global d'Habiter le Monde est le rapport au Monde (géographique, humain, social), aussi bien dans ses représentations que dans ses pratiques, à partir de ce nouvel outil heuristique que constitue le concept, le schème de l’ « Habiter ».



Habiter le Monde se structure en 3 axes de recherche
  •  Habiter, habitants et mobilités
  •  Habiter, art et utopie
  •  Habiter une langue

Questionner les transformations du monde contemporain

Le projet « Habiter le Monde » repose sur l’hypothèse que le Monde n’est pas seulement en train de changer, mais que ces sont les conditions de sa production qui changent. Un nouveau Monde émerge, qui implique aussi bien le politique, le géopolitique, l’économique, l’écologique aussi bien que l’humain.
C’est dans cette perspective contemporaine que l’habiter vise non seulement à prendre acte, mais aussi à rendre compte de l’émergence du Monde contemporain : comment ?
Comment habiter les lieux et les territoires du Monde, comment en penser les termes, comment aborder la question des interrelations humaines aussi bien que les nouvelles identités qui en résultent, constituent les trames du projet d’ensemble.
C’est à ce niveau que l’approche des différents domaines, abordés à partir de l’ « habiter », rencontre quelque chose qui touche à l’identité même et à la pratique des sciences sociales et humaines. L’ « habiter » offre une dimension transversale qui permet de les réunir dans un angle de vision spécifique, de les interroger autrement, et de voir comment cette modalité d’être, avant que d’être celle des lieux, remanie en profondeur nos champs ou instruments d’analyse. Au point que l’on peut constater que si l’ « habiter » offre un objet particulier d’étude, centre de convergence de points de vue scientifiques distincts, il se donne aussi comme un schème de pensée qui oriente, sous-tend les modalités discursives des sciences sociales et humaines, retravaillées par les questions de l’espace et du rapport intra-subjectif ou intersubjectif qui s’y joue.


UPJV

Haut de page